Farming Simulator

Juste pour vous parler de Farming Simulator 22 : Une review qui n’en est pas une

Farming Simulator 22 est disponible depuis le 22 novembre. Les millions de farmers virtuels actifs à travers le monde vont pouvoir découvrir le nouvelle épisode d’une franchise dont les premières pierres ont été posées il y a près de 15 ans. Et pourtant le jeu ne montre aucun signe d’essoufflement. A défaut de se renouveler à chaque épisode, c’est étape par étape que Giants Software fait évoluer son bébé, aujourd’hui disponible sur PC/Mac, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series S/X et même Google Stadia, au grand dam d’une communauté qui se pose des  questions sur la légitimité d’un nouvelle épisode tous les 2 ans alors que les moddeurs parviennent à faire évoluer le titre tout aussi efficacement… et gratuitement.

Je vous préviens tout de suite, cet article n’est pas vraiment un test puisque chez Univers-Simu, nous avons clairement un parti pris pour ce jeu. Nous sommes testeurs, rédacteurs, moddeurs, ambassadeur pour ma part, streamers, et surtout joueurs depuis plus de 10 ans maintenant. Je tenterai néanmoins d’avoir un minimum d’objectivité quant à la position qu’occupe le jeu dans l’univers vidéo ludique.

Pour ce nouvel opus, il faut partir du constat que Farming Simulator n’est plus ce qu’il était en 2009. Il vient aujourd’hui titiller les plus gros jeux AAA et se retrouve dans les tops des ventes souvent plusieurs semaines après la sortie d’un nouvel épisode. Giants Software a également pris de l’embonpoint, en personnel et en trésorerie. A tel point que le développeur se paye désormais le luxe de rompre avec Focus Entertainment pour s’auto-éditer. La distribution du jeu physique se fait via un réseau international (Koch Media pour la France). FS 22 représente donc un tournant capital et une liberté totale pour les développeurs qui n’hésitent pas à faire appel à la communauté de joueurs ces derniers mois pour orienter son titre. Cet article s’adresse d’ailleurs plutôt aux nouveaux venus, puisque les habitués ont pu suivre les informations publiés chaque semaine par les dev depuis plusieurs mois maintenant.

FS22 Crossplay en

Un système de jeu bien huilé

Le passage de Farming Simulator 19 au 22 s’effectue, une fois n’est pas coutume, en douceur. Le gameplay général est identique et, tout ce qui pouvait être fait sur FS 19, peut également l’être sur FS22. Vous êtes toujours dans la peau d’un agriculteur, dans une vue à la première personne. Vous devrez produire des céréales ou élever des animaux afin d’étoffer votre portefeuille et acheter du matériel et des terrains toujours plus grands. Le jeu se joue seul ou entre amis, en ligne. La nouveauté de cet épisode 2022 pour le multijoueur étant le crossplay, permettant aux joueurs PC et consoles de se rejoindre sur une seule et même partie.

FS22 10 Valrta Farmax noLogo

S’occuper des cultures, votre premier job

Dans Farming Simulator, au lancement d’une partie, vous n’avez que peu de ressources. Selon le mode de jeu choisi (3 niveaux de difficulté), vous commencerez avec quelques terres et du matériel. Vos premières tâches s’articulent donc autour des cultures. Le joueur peut opter pour le blé, l’orge, le colza, le tournesol, le maïs, la betterave, la pomme de terre, le coton, et désormais, des olives, du raisin et du sorgho. Chaque plante dispose de son propre itinéraire culturale. Mais la plupart du temps, cela se résume à la préparation du sol, au semis, puis à la récolte. Des étapes supplémentaires comme le désherbage ou, et c’est une autre nouveauté, le ramassage de pierres sont possibles et impacteront les rendements et donc vos revenus.

sorgho fs22
Le sorgho

Malheureusement pour les néophytes, ou les joueurs bien loin du monde agricole, Farming Simulator est toujours aussi compliqué à appréhender. Découvrir l’agriculture via cette simulation relève du casse-tête et demande un bonne dose de patience. Débarquer sur un terrain de jeu de plusieurs km², avec du matériel inconnu et une rubrique d’aide maigre comme un cent de clous, est un véritable challenge. Aussi on peut comprendre que Farming Simulator 22 n’ait pas trouvé son public chez certains de nos confrères, dont jeuxvideo.fr, qui, à la lecture de leur test, n’ont effleuré qu’un centième du titre.

farming simulator 22 saisons

Un travail au rythme des saisons

Et le système de saisons qui vient d’être intégré n’arrangera surement pas les choses. Depuis Farming Simulator 17, les joueurs peuvent, via un mod gratuit créé par des développeurs indépendants, réaliser leur travail d’agriculteur virtuel en respectant la saisonnalité. Le mod Saisons, qui enrichit le gameplay principal, ajoute une dose de réalisme mais aussi de difficulté. Il permet d’avoir plus de cohérence sur la gestion des cultures et des animaux. Giants Software s’en est inspiré et a décidé d’intégrer un fonctionnement similaire, désactivable, sur Farming Simulator 22. Le gameplay, qui était autrefois totalement libre, est maintenant régulé par un calendrier qui définit les périodes de semis et de récoltes. Et les saisons, incluant les courbes de températures, sont variables d’un environnement à un autre. Farming Simulator 22 vous promène dans 3 régions du globe.

haut beyleron fs22 01

Enfin la France

Région montagneuse, plaine américaine ou climat méditerranéen, le joueur voit un peu de paysage… mais vraiment « qu’un peu ». Qu’est ce qui différencie réellement une carte d’une autre ? A vrai dire pas grand chose, si ce n’est les quelques éléments de décor typique à chaque région du globe. Vous retrouverez par exemple notre vieille « dodoche » sur les routes française du Haut Beyleron, une région fictive. Le travail s’effectuant au champ, la terre et les façons de faire restent identiques. On critiquera donc toujours autant la possibilité de cultiver du coton sur les haut plateaux rocheux d’Erlengrat, par -15°C. Un non-sens. Pour le reste, les cartes sont vides, peu animées, avec un trafic routier sans intelligence qui n’hésite pas à vous rentrer dedans. Les PNJ suivent un chemin tout tracé, toujours le même, peu importe le temps. Bref vous aurez souvent l’impression d’entendre un bruit de criquet et seule la radio de votre véhicule, monotone, vous tiendra réellement compagnie, quand ce ne sont pas les bruitages des animaux de la ferme environnants.FS22 Pigs 1 en

L’élevage reste le mal aimé

Travailler le sol selon des étapes bien précises permet au jeu de vous mettre toujours autant de nouveaux matériels sous les yeux. Au delà du jeu, Farming Simulator 22 est une véritable vitrine pour les passionnés de machinisme. Et sous ces tonnes de métal qui sillonnent les parcelles de terre, on oublierait presque qu’il est possible d’élever des animaux. Aucune évolution, autre qu’un remaquillage (assez réussi) des animaux, n’est apportée par cet épisode étiqueté « 22 ». Il n’est toujours pas possible de mettre vos vaches dans une pâture pour qu’elles paissent tranquillement, une fonctionnalité qui tombe sous le sens et qui est demandée par les joueurs depuis tellement d’années. Bref, l’élevage se résume à donner à manger, à boire, et à « changer les couches », à des animaux entassés dans quelques mètres carrés. Et même le nouveau concept de « chaînes de production » n’utilise pas pleinement les possibilités que pourrait offrir l’élevage.

FS22 Production SunflowerOil en

L’agriculteur à la tête d’un empire

Peut-être sera-t-il possible un jour (merci les moddeurs) d’envoyer ses cochons à l’abattoir pour en sortir de bons jambons. Mais pour le moment, FS 22, jeu tous publics, se contente d’utiliser les matières premières produites à la ferme, principalement les récoltes, pour fournir les usines locales. Un gameplay qui, si il existait déjà en mod dans le précédent opus, est particulièrement bien intégré et ouvre les portes à d’infinis possibilités. Terminées les simples livraisons d’une moisson à un point de vente. Désormais vous pouvez choisir de produire des céréales pour le petit déjeuner, et pourquoi pas accompagner de quelques raisins secs, en attendant la pizza du midi sur laquelle trôneront quelques olives produites sur la ferme.

Décidemment, avec Farming Simulator, Giants Software a choisi de nous faire découvrir des facettes de l’agriculture loin des petites fermes familiales. Une agriculture productiviste dans laquelle la chimie et les engins toujours plus puissants ne sont que trop présents. Mais bon, c’est avec ce jeu que notre ministère français veut apprendre aux citadins les enjeux écologiques et climatiques de demain.

Comme à chaque sortie d’un Farming Simulator, on pourrait étaler une encyclopédie en 10 volumes pour décortiquer le jeu. Ici je n’ai même pas parlé du matériel (la force du jeu), de la techno (à moitié dépassée malgré l’usage de DX12) du Giants Engine, du lancement buggé (Cyberpunk 2077 version rurale), du modding qui fait vivre le jeu au fil du temps, des choix faits par les dev pour trouver toujours ce juste équilibre indispensable entre plaisir de jeu et difficulté, ou encore de la communauté toujours plus grande, en rageux comme en fanatiques, qui se rassemble derrière le titre de Giants Software. Il est à mon sens totalement impossible de mettre une note sur ce type de simulation, puisque, dans le principe, chacun fait ce qu’il veut dans ce bac à sable agricole. Pour réussir à évaluer ce titre, posez-vous la question : Comment font plusieurs millions de joueurs pour passer environ 1000h par an à faire des moissons ? Nous, on sait 😉

Pour résumé (encore, puisqu’on parle du jeu depuis 5 mois maintenant et que finalement, on avait déjà fait la review avant la sortie du jeu, et on ne s’était pas trompé), les grandes nouveautés sont les suivantes :

  • L’intégration d’un système de saisons (désactivable).
  • Le ramassage des pierres dans les champs.
  • Les chaînes de productions (système d’usines).
  • De nouvelles cultures : Sorgho, olives, raisins.
  • La sonorité des véhicules améliorée.
  • L’apiculture (pour les nuls) : on pose des ruches et le miel arrive directement en carton.
  • Crossplay : sans doute la meilleure prouesse technique. Tout le monde peut jouer ensemble, même sur des consoles oldgen.
  • Toujours plus de matériels : la plus grosse vitrine de machinisme !
  • Deux nouveaux environnements, mais on attendra le travail des mappeurs pour profiter pleinement du jeu.
  • La personnalisation du farmer avec des VRAIES fringues d’agriculteurs bordel !

Quelques avis de joueurs

Les plus :
+ le rendu sonore des équipements et outils
+ les sensations de conduite : inertie, montées en charge moteur, patinage lorsque les roues ne sont pas adaptées – exemple des camions Mack en pneu autoroute qui patinent en plein champs (à la Snowrunner) – boites de vitesse
+ Modélisations des équipements et outils
+ Plus grande dimension économique avec les produits transformés et la saisonnalité des prix
+ Des nouvelles cultures différentes de celles en plein champ (vignes, oliviers)
+ Enfin les saisons et la planification des semis et récoltes

Les moins :
– un environnement toujours aussi austère et vide (pour le moment)
– toute la partie animale sans nette amélioration (toujours pas de mâle et femelle, des naissances, des maladies)
– les futurs enjeux agricoles (réduction des phytos, conservation des terres, circuits courts, rotation des cultures) sont mal valorisés
– certains outils manquent au lancement (gps, agriculture de précision)
Lactic (Vincent)

Pour moi ce Farming Simulator 22 est un bon opus dans sa globalité et je vais citer quelques points. Commençons par les points positifs, le Sound Design est un pur plaisir, l’avancée dans le mode construction fait beaucoup de bien, l’initiation à l’usinage sans forcément aller dans les mods, l’arrivée des saisons en simplifié pour contenter tout le monde et beaucoup de petits points par-ci et par-là. Mais quelques points viennent entacher cet opus, des bugs de lancement (une beta n’aurez pas fait de mal), la partie animale est complètement éclipsée, une optimisation aux fraises et surtout une énorme attente des modeurs de la part de Giants…

N’attendez pas de FS une vraie simulation agricole, cela reste une « initiation » au monde agricole. Et surtout, il faut que cela reste plaisant au maximum pour pouvoir y passer de nombreuses heures.
DaPloW (Anthony)

Totalement libre à vous de vous exprimer en commentaire de ce billet. 

Bruno Giacobbé

Créateur d'Univers-simu.com (ex-simulagri.fr). Joueur de Final Fantasy avant d'être joueur Farming Simulator. Passe la plupart de mon temps dans un monde virtuel. Prend un bain de boue sur SnowRunner entre midi et 2.

3 commentaires

  1. Très moyen pas vraiment de nouvelles bien que beaucoups de mod intéressant été apparus sur fs 19 on ne les revois pas sur fs 22 .pas de mal et femelle différencier pas de mod carrière ou mine pas de mod course de chevaux pour faire prendre de la valeur au equiter pas de tp . pour un nouvel opus il manque beaucoups trops de choses .les évolutions sont minimes.beaucoups de regres

  2. Pour ma part je trouve le système de barrière très appréciable, bien que ça manque encore de pas pouvoir créer des pâtures custom autour des bâtiments. Un outils prenant en charge des courbes et des routes serait un plus.

    Je tiens à saluer l’énorme évolution en terme de bâtiment. Bien que personnellement ça manque toujours de bâtiment en pierre placeable.

    La nouvelles fonctionnalités des ouvriers est un gros plus. J’aurais quand même apprécié qu’un ouvrier soit capable de s’occuper des champs sans oublie.

    Les sons sont à présent très plaisant. J’aurais apprécié que les écrans dans les véhicules soit interactif et que le GPS soit de base.

    Le cross play est sympa mais ne m’impact pas personnellement. La synchronisation des mods (du mod hub) automatique est très sympa.

    C’est dommage de ne pas avoir un peu plus niveau des animaux.

    Un labour en 3d serait tout de même bien sympa, même si je comprend tout à fait des difficultés

  3. Salut Bruno!
    Joueur farming depuis FS15,et depuis passé sur PS5, nous étions impatient, avec mon fils de 6 ans, de passer sur fs22.
    On peut dire qu il y a une évolution graphique légère
    Mais la modélisation des véhicule est au top!
    Nous accédons enfin aux gyrophares réalistes !!!!😻
    Et enfin les sons des tracteurs et des outils sont justes incroyables pour l immersion dans le jeu!!
    Merci à toute l équipe d univers Simu!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Nous n'abusons pas des publicités (enfin si un ptit peu mais c'est pour votre bien). Merci de désactiver votre bloqueur de pub pour nous soutenir.